La première fois que j’ai entendu le nom Emmett Till, était lors d’une représentation théâtrale à New York
 
La pièce de théâtre se clôturait par un débat et les acteurs répondaient aux questions et essayaient de susciter une interaction avec les spectateurs.
Je n’avais jamais entendu parler de cette histoire, jamais en France je n’avais eu vent de ce qui s’est produit le 28 août 1955 à Money Mississippi.
Par la suite, je me suis renseigné et plusieurs années plus tard, nous sommes allés au « Museum of Black History » à Washington avec mon fils et j’ai tenu à lui montrer ce que la bêtise et la haine pouvait engendrer. Cet événement est un fait marquant de la culture noire américaine et de cette période sombre que l’on appelle “Jim Crow“.
 
J’ai le sentiment que même si la communauté noire française a sans doute son histoire et ses propres malheurs, mais j’ai la certitude que cette histoire transcende les frontières et qu’elle devrait être connue et voir étudiée en classe.

J’ai encore en mémoire les photos montrées dans ce musée sur l’histoire d’Emmett Till.

Mais qui était Emmett Till.
Emmett vit à Chicago avec sa mère. Durant l’été 1955 Emmett part visiter sa famille dans l’État du Mississippi.

En discutant, avec ses cousins Emmett se serait vanté d’avoir une petite amie Blanche à Chicago.
 

Mais la vie à Chicago est bien différente de la vie dans l’Amérique du Sud de cette époque (et même encore aujourd’hui…). Ses cousins le chambrent et le mettent au défi d’aller parler à la fille derrière le comptoir de l’épicerie du coin.

Pris au jeu, il va acheter des bonbons dans l’épicerie en sortant on l’aurait entendu dire :
  • « Bye Baby » a la femme derrière le comptoir de l’épicerie.
Personne ne sait réellement ce qui s’est passé entre eux parce qu’il n’y avait aucun témoin mais la femme derrière le comptoir se nomme Carolyn Bryan et elle dira plus tard que le jeune homme l’a attrapée et lui a fait de lourdes avances. Le jeune homme aurait sifflé également.
Quelques jours plus tard le mari de madame revient en ville après un voyage d’affaire, il entend parler de cette affaire.
 
Lui et son beau-frère décident alors de prendre les choses en main et de se rendre chez Emmet Till afin de résoudre ce différent…
 
Quel différent me direz-vous ? De tout évidence, il y avait un et un gros différent entre eux.
Dans le cas contraire, ce qui va suivre ne serait pas justifié n’est-ce pas ?
 
Ils récupèrent Emmett chez lui, l’emmènent en voiture, passent la nuit à le tabasser et lui faire subir les pires tortures et atrocités puis ils le conduisent à la rivière Tallahatchie.
 
Au petit matin, il lui fond porter un ventilateur de machine a coton, le battent presqu’a mort et lui enlèvent les yeux, lui tirent dans la tête et le jettent à la rivière attaché au ventilateur de coton avec du fil barbelé. 
 
Son corps, était tellement méconnaissable qu’il ne sera identifié que grâce à une bague qu’il portait quelques jours plus tôt.
 
Si ce récit ne vous pas effrayé jusque la, la suite va s’en doute vous permettre d’atteindre un niveau d’effroi maximum.
 
Sa mère qui vivait à Chicago, lors du drame et qui avait envoyé son enfant voir de la famille se retrouve donc quelques jours plus tard en train de l’enterrer.
 
Courageuse, elle fait ce que personne n’aurait eu le cœur de faire, elle organise les funérailles de son fils de 14 ans dont le corps est complètement mutilé à cercueil ouvert.

J’ai vu cette photo de ce gamin allonge dans ce cercueil presque sans visage.une foule incroyable faisait la queue pour le voir au Musée.

Sa photo avait été publiée dans un magazine noir de l’époque, les assassins ont été acquittés et cela après une délibération du jury de moins d’une heure.
 
Ironie du sort, en 2017, Carolyn Bryan a démenti avoir été touchée par Emmett Till.
 
Aujourd’hui, après plus de 120 ans d’indifférence a sujet le congrès Américain vient de voter une loi qui bannit le lynchage.
 
Nous sommes en 2020.